maison-cambriolage-proteger
Protégez votre habitation avant un départ en vacances

Partir en vacances est toujours un moment très agréable, mais cela peut aussi être source d’inquiétude dans le sens où laisser sa maison vide peut attirer de potentiels cambrioleurs. Comment s’en prémunir ? Voici quelques solutions pour vous permettre de partir l’esprit tranquille !

Ne pas signaler son absence sur les réseaux sociaux

discretion-presence-reseaux

En plein essor, les réseaux sociaux ont aussi leurs revers. Nombreuses sont les personnes qui, dans un moment d’enthousiasme et sans penser aux conséquences, publient des posts en mentionnant qu’ils sont (ou seront) en vacances. C’est une très mauvaise idée ! Et ce, d’autant plus en mode public (c’est-à-dire que tout le monde — et pas uniquement vos contacts — peut voir le post en question… y compris les personnes malintentionnées). Préférez donc de loin rester discret quant à votre départ, et pas seulement sur les réseaux !

Avertir des voisins de confiance de son absence

Si vous avez la chance de pouvoir compter sur des voisins bienveillants, sollicitez-les ! Ils pourront exercer une petite surveillance et vous prévenir — ou prévenir les forces de l’ordre — de comportements suspects.

À noter : une boîte aux lettres pleine trahit votre absence

Ces mêmes voisins (ou des proches) pourront par la même occasion se charger de récupérer régulièrement votre courrier. Car en effet, une boîte aux lettres qui déborde est un très bon indicateur pour les cambrioleurs !

Simuler sa présence

Une habitation qui ne « vit pas » éveille irréfutablement l’intérêt des voleurs. Pour feindre votre présence, demandez à quelqu’un de votre entourage de venir ouvrir les volets le matin et les refermer le soir. À défaut, vous pouvez installer un programmateur journalier sur vos volets roulants et vos lampes.

S’inscrire à l’opération « tranquillité vacances »

police-protection-maison

Mis en place en 1974, ce dispositif permet aux vacanciers de partir plus sereinement. Concrètement, des patrouilles des forces de l’ordre — police ou gendarmerie, selon votre circonscription — effectuent des rondes régulières (de jour comme de nuit et 7j/7) pour surveiller votre résidence. Objectif : dissuader les cambrioleurs.

La procédure d’inscription est très simple. Il vous suffit de vous rendre au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie les plus proches de chez vous pour signaler les dates durant lesquelles vous comptez vous absenter.

Bon à savoir : possibilité d’accélérer la procédure

Pour gagner du temps, vous pouvez télécharger le formulaire sur le site du Ministère de l’Intérieur. Il vous suffira de le pré-remplir en ligne, puis de l’imprimer.

Installer un système d’alarme ou de vidéosurveillance

Ce sont sans doute les solutions qui viennent à l’esprit en premier lorsqu’il s’agit de sécuriser son habitation.

Pour ce qui est des alarmes, il faut savoir que tous les kits n’ont pas la même efficacité. Pour certains, le déclenchement des sirènes se fait seulement une fois l’auteur entré dans la résidence, et pour d’autres, les sirènes retentissent avant (via des détecteurs de mouvement placés à l’extérieur). Dans le premier cas, ledit auteur se mettra en fuite, mais sans doute après avoir mis la main sur les objets de valeur les plus en vue…

Quant au système de vidéosurveillance, il va vous permettre de garder un œil sur votre habitation et, s’il est couplé à une alarme, vous prévenir en cas de situation anormale.

Bon à savoir : quelle différence avec un système de télésurveillance ?

Le système de télésurveillance doit automatiquement être couplé à une alarme, mais pas nécessairement à un système vidéo. Il est relié à une société spécialisée chargée de gérer les alertes et de déclencher, le cas échéant, une intervention des forces de l’ordre.

Vous pouvez aussi opter pour une solution moins coûteuse : la caméra factice. Mais bien évidemment, son seul et unique intérêt sera celui de la dissuasion.

 

Relativement simples à mettre en place et, pour la plupart, gratuites, ces mesures de prévention seront pour vous synonymes de vacances plus sereines !

Les 3 points-clés à retenir pour bien protéger son habitation pendant les vacances :

  • Ne pas divulguer à tout-va son absence.
  • Compter sur le pouvoir de dissuasion des forces de l’ordre et du voisinage/de l’entourage.
  • Se munir d’un bon système de surveillance.