appartartement-etudiant-carton
Le premier appartement de votre enfant

Votre fille ou votre fils, à présent jeune adulte, compte poursuivre ses études dans une autre ville. La location d’un appartement s’impose alors comme une évidence. Pour l’aider à prendre son envol dans les meilleures conditions, aucun détail ne doit être négligé. Voici donc les points cruciaux sur lesquels vous devrez vous pencher.

Location meublée ou non-meublée ?

Que votre enfant compte emménager seul ou en colocation, l’une des premières questions qui se pose est celle du type de location.

Dans un premier temps, il faut savoir que les logements meublés et les logements non-meublés sont réglementés de manière différente :

  • La durée du bail est de 9 mois sans tacite reconduction pour les étudiants (1 an minimum pour non-étudiants) pour un logement meublé, contre 3 ans minimum pour un logement vide.
  • Le dépôt de garantie est de 2 mois maximum pour un logement meublé, contre 1 mois maximum pour un logement vide.
  • Le préavis du locataire est de 1 mois minimum en meublé, contre 3 mois minimum en non-meublé.
  • Le préavis du bailleur est de 3 mois minimum en meublé, contre 6 mois minimum en non-meublé.

Bon à savoir : quelle différence de loyer entre les deux types de location ?

Le loyer d’un bien meublé est naturellement plus élevé que celui d’un bien non-meublé. En moyenne, il faut compter 15 à 20 % de plus, à surface équivalente.

La loi encadre en outre les critères d’ameublement des logements meublés. Ils doivent ainsi notamment comporter :

  • Un réfrigérateur ;
  • Un congélateur (ou un frigo combiné), dont la température n’excède pas les -6 °C ;
  • Des pièces et accessoires destinés au service de la table, en nombre suffisant ;
  • Une table ;
  • Des luminaires ;
  • Des plaques de cuisson ;
  • La literie ;
  • Une couette (ou couverture).

Vous pouvez retrouver la liste complète sur le site officiel de l’administration française (Service Public).

À noter : des surfaces « standards » pour les logements meublés

Dans la plupart des cas, les logements meublés concernent des petites surfaces (studio à T2 maximum) car ils sont en principe destinés aux étudiants.

L’appartement vide est intéressant dans la mesure où vous pouvez céder des meubles à votre enfant, ou s’il peut en acquérir. Sinon, mieux vaut opter pour un appart meublé, d’autant plus si ses études s’annoncent brèves.

Visite de logement : les bons réflexes à avoir

etudiant-mobilier-chambre

Lorsque l’on visite un appartement, il faut avoir les yeux partout afin de ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite. Parmi les points importants à vérifier :

  • La disposition des pièces (correspond-elle à ses attentes et besoins ?) ;
  • L’orientation (pour la luminosité) ;
  • Le vis-à-vis potentiel ;
  • Les éventuelles nuisances sonores (voisins ou extérieur si l’appartement donne sur la rue) ;
  • La salubrité (un appartement sain est exempt de moisissures et d’odeurs désagréables) ;
  • L’aération (pour un renouvellement d’air correct) ;
  • L’installation électrique (état et conformité) ;
  • La plomberie (arrivées et sorties d’eau) ;
  • Le système de chauffage (gaz ou électricité, répartition des radiateurs…) ;
  • L’équipement (fenêtres, volets, sols…, mais aussi meubles et accessoires si bien meublé).

Conseil : faire une exploration du quartier

Avant même la visite du logement, invitez votre enfant à faire un tour du quartier pour qu’il puisse jauger l’environnement, les commodités, les transports, etc.

Renseignez-vous aussi auprès du propriétaire pour connaître le montant des charges, qui n’est pas toujours compris dans les annonces immobilières.

Autre point essentiel : s’informer sur la taxe d’habitation. Celle-ci est variable d’une commune à l’autre. Pour en connaître le montant, vous pouvez prendre contact avec le service des impôts fonciers du département.

Les démarches et formalités à accomplir avant de déménager

carton-depart-demenager

Avant le grand jour, il est nécessaire de considérer un certain nombre d’aspects pratiques :

  • Faire appel à un déménageur ou louer un véhicule (certains loueurs proposent des formules incluant location du camion, cartons et kit de déménagement avec outils nécessaires comme les sangles, le diable…).
  • Solliciter des bras en plus (amis, famille…).
  • Souscrire un abonnement Internet.
  • Souscrire un abonnement d’électricité et, le cas échéant, de gaz.
  • Faire suivre le courrier.
  • Transférer le compte bancaire dans une agence locale.

Enfin, parmi les formalités d’usage et obligations :

  • Faire une demande d’aide au logement auprès de la CAF (plusieurs mois à l’avance).
  • Souscrire une garantie Visale (ex-GRL, c’est-à-dire garantie des risques locatifs) si vous ne vous portez pas garant.
  • Informer les administrations et organismes du changement d’adresse (CPAM, service des impôts — tout en sachant qu’à partir de 25 ans, la déclaration séparée est obligatoire, — banque, assurance auto, mutuelle, etc.).
  • Souscrire une assurance habitation (obligatoire).

 

Vous voilà à présent bien informé et prêt à laisser votre progéniture quitter le nid familial.

Les 3 points-clés à retenir pour la location du premier appartement de votre enfant :

  • Choisir la location non-meublée préférentiellement si votre enfant possède des meubles ou est amené à suivre de longues études.
  • Faire un état des lieux complet du futur logement.
  • Bien anticiper toutes les démarches et formalités.