Préparer sa voiture pour l’hiver

29 Oct 2018
Préparer sa voiture pour l’hiver

Du verglas à la neige, en passant par la conduite nocturne, l’hiver est la saison la plus risquée pour prendre la route, mais c’est aussi celle durant laquelle votre voiture se dégrade le plus rapidement. Quelles sont les précautions à prendre ? Faut-il vraiment s’équiper de pneus spéciaux ? Nous vous guidons pour que vous et votre véhicule résistiez à la rigueur hivernale.

Préparez votre auto avant l’hiver !

C’est un fait, l’hiver et les intempéries qui l’accompagnent mettent nos voitures à rude épreuve. Anticipez les casses ou les mauvaises surprises pouvant vous bloquer ou vous coûter cher à long terme, en révisant votre véhicule dès l’automne. Ce sera l’occasion de vérifier des éléments tels que les amortisseurs, les freins, le système de chauffage/dégivrage, les batteries et les courroies, voire de faire la vidange. En complément, si votre région est sujette à la neige (et donc au sel), lavez votre carrosserie et recouvrez-la d’une couche de cire.

La conduite étant plus fréquente de nuit et sous les précipitations, vérifiez l’état de vos optiques (phares, clignotants), de votre pare-brise (intérieur inclus) ainsi que de vos essuie-glaces. Sensibles au froid, ces derniers doivent être accompagnés d’un liquide lave-glace antigivre et d’un gratteur (ou raclette), qui vous sauvera en cas de gel. Cela peut être aussi le bon moment pour remplacer vos balais par des modèles spécial hiver si vous habitez dans une région rude.

En cas de températures très largement négatives assurées, prévoyez une huile spécial hiver — plus fluide — et un liquide de refroidissement avec mélange antigel.

Bon à savoir : soyez assuré

Les accidents étant statistiquement plus nombreux en hiver, pensez à vérifier la date d’échéance de votre assurance, souvent fixée au 31 décembre, et à vous assurer que votre vignette de pare-brise soit valide et signée.

Quels pneus auto installer ?

route-neige-pneumatique

Tout dépend de votre utilisation et de votre localisation. Dans les régions habituées au froid, préférez les pneus hiver, davantage efficaces sous des températures inférieures à 7 degrés. Dans le cas contraire, vos pneumatiques toutes saisons sont suffisants, mais veillez à leur confier une pression correcte et à ce qu’ils ne soient pas trop usés.

Il est préférable d’ajouter des chaussettes lors de neige faible ou de verglas, voire des chaînes. Ces dernières sont idéales en conditions extrêmes — parfois obligatoires en montagne, — mais sous 50 km/h. Elles nécessitent un certain coup de main, donc entraînez-vous avant et en dehors de la chaussée.

N’oubliez pas les crevaisons, plus fréquentes en hiver. Veillez ainsi à disposer d’une roue de secours en bon état — avec cric, clé et écrous antivol pour le montage, — ou au pire d’un kit de crevaison récent.

Pendant l’hiver

aiguille-liquide-moteur

Au cours de journées froides, faites chauffer votre moteur quelques minutes en amont de votre départ et montez dans les tours de manière progressive. Votre voiture a aussi besoin d’une conduite spécifique, souple et sans à-coups de direction, sous peine de finir dans le fossé.

Avant de vous engager dans les conditions extrêmes annoncées au bulletin météo, ou avant de partir au ski, soyez prévenant. Un lot d’équipements pourrait vous sauver la mise en cas de blocage ou d’accident : couverture de survie, bouteille de dégivrant, gants, lampe torche, trousse de premiers secours, radio avec piles, bouteilles d’eau, nourriture non périssable de type biscuits ou fruits secs, mais aussi chargeur de téléphone portable ou batterie additionnelle.

À noter : à basses températures, gros appétit

En hiver, l’utilisation fréquente des phares et du chauffage, conjuguée à une conduite plus rugueuse, entraîne une consommation de carburant plus élevée. Pour ne pas vous faire surprendre, un bidon de secours dans le coffre n’est pas de trop.

 

Pour parer aux pépins hivernaux, veillez donc à ce que les éléments essentiels de votre voiture soient en bon état de fonctionnement, à ce que vos pneus soient adaptés, et assurez-vous que vos vitrages et optiques permettent une conduite optimale. Les environnements montagneux et extrêmes requièrent quant à eux un peu plus de préparation (fluides spéciaux, kit en cas de blocage, chaînes), aussi bien pour votre sécurité que pour la durée de vie de votre voiture.

Les trois points-clés à retenir pour préparer votre voiture à l’hiver :

  • Une auto révisée, aux optiques propres et avec un vitrage paré aux intempéries.
  • Des pneus hiver dans les régions plus rudes.
  • Fluides spéciaux, chaînes et kit en cas de conditions spéciales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser