Vers un contrôle technique plus sévère en 2018

18 Sep 2017
Vers un contrôle technique plus sévère en 2018

Courant 2018, le contrôle technique des voitures va être considérablement renforcé, le nombre de points de vérification passant de 124 à 400. Conséquences de ce durcissement : une interdiction de circuler immédiate en cas de défauts graves et une hausse importante du coût du contrôle technique.

A partir de mai 2018, le contrôle technique devient plus sévère, avec des points de contrôle en forte hausse, au nombre de 400 contre 124 auparavant. Parmi les nouveautés, les appuie-tête, accoudoirs et rétroviseurs intérieurs vont ainsi faire l’objet d’une vérification.

Autre évolution notable : 126 défauts jugés « critiques » pourront donner lieu à une interdiction de circuler immédiate, le conducteur n’ayant que 24 heures pour effectuer la réparation. Au-delà de ce délai, le véhicule devra demeurer immobilisé, en attendant la contre-visite durant laquelle les réparations effectuées seront validées.

Parmi les manquements considérés comme graves, il y a, entre autres, une pression insuffisante dans le système de freinage, la fuite de liquide de frein, un câblage électrique risquant de toucher des pièces chaudes ou en mouvement, une porte qui ferme mal ou encore une serrure qui se bloque.

En outre, 196 défaillances importantes ont été identifiées, à réparer dans un délai de deux mois.

Tarif du contrôle technique à la hausse

S’inscrivant dans le cadre d’une directive européenne, visant l’objectif « zéro décès » dans les transports routiers d’ici à 2050, ce durcissement du contrôle va se traduire par un allongement de la durée de la prestation technique.

Autres conséquences : un accroissement des compétences des contrôleurs ainsi que l’obligation pour les 6500 centres de contrôles français d’investir dans des outils de contrôle plus pointus, par exemple pour évaluer le niveau d’émission de particules et d’oxydes d’azote, ce point faisant partie des paramètres prochainement contrôlés.

Ces évolutions devraient se traduire par une hausse conséquente du tarif du contrôle technique, actuellement chiffré entre 50 et 80 euros, selon le type de véhicule. En effet, à partir de mai prochain, ce prix pourrait bien doubler.

Sources :

  • http://www.ouest-france.fr/economie/automobile/auto-le-controle-technique-va-etre-plus-severe-en-2018-5160263
  • http://www.lepoint.fr/automobile/securite/automobile-un-controle-technique-trois-fois-plus-difficile-en-2018–07-08-2017-2148436_657.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser