Comment chauffer sa salle de bains ?

25 Jan 2017
Comment chauffer sa salle de bains ?

Inoccupée une grande partie de la journée, la salle de bains est la pièce où l’on passe le moins de temps. Comme on y est souvent peu vêtu, cet endroit doit être bien chauffé pour s’y sentir bien. Le point sur les différentes solutions pour maintenir cet espace de vie à la bonne température.

En règle générale, nous ne faisons que passer dans la salle de bains (une heure chaque jour par personne en moyenne). Et, quand on s’y trouve, pour se brosser les dents ou prendre une douche, il faut que la température soit légèrement supérieure au reste du logement (autour de 22 °C contre 19°C pour les autres pièces). D’où la nécessité de disposer d’un mode de chauffage performant, garantissant une montée rapide des températures sur une courte durée.

Deux grandes options existent quant à la façon de chauffer : soit central, ce qui exclut la possibilité d’un chauffage individuel, soit électrique. Passage en revue des différents types de radiateurs.

Le sèche-serviettes

Apparu dans les années 80, le sèche-serviettes se décline désormais dans des modèles sécurisés et innovants, souvent dotés d’une programmation intégrée, permettant à la fois de sécher et réchauffer les serviettes et de maintenir une température agréable dans la salle de bains.

Il peut être relié au chauffage central, au réseau électrique (donc autonome) ou avoir un fonctionnement mixte.

Son principe ? Dans deux tubes verticaux, reliés par des  tubes horizontaux, la chaleur est diffusée grâce à un fluide caloporteur (eau ou huile) ou un élément solide (souvent de l’aluminium), cette dernière technologie dite « sèche » étant plus puissante.

Plusieurs modèles de tubes existent : à tubes ronds ou plats (surface chauffante plus vaste) ou en forme de lames (plus efficaces). Le sèche-serviettes peut également se présenter dans une configuration murale (le plus utilisé) ou pivotante, avec un design parfois très élaboré. D’où des  prix oscillant de 70 à 1 000 euros.

A noter qu’étant souvent recouverts de serviettes, il peut voir son efficacité réduite : dans ces conditions, il vaut mieux l’associer à un chauffage central.

Le radiateur rayonnant

Fonctionnant à l’électricité, donc autonome et indépendant, le radiateur rayonnant chauffe de manière homogène. Il peut être équipé d’un minuteur et d’un programmateur pour choisir les périodes de chauffe, ainsi que de barres destinées aux serviettes. Il est relativement simple à poser dans une salle de bain.

Il existe dans différents modèles correspondant à des budgets variés, de 40 à 500 euros.

Le chauffage soufflant d’appoint

Petit et performant, il se pose sur le sol ou une étagère et se raccorde à une prise électrique. Les derniers modèles, en céramique, sont plus puissants.

Prix : de 20 à 100 euros.

Un bémol : il est très énergivore.

Le chauffage par le sol ou par les murs

Très agréable lorsqu’on est pieds nus, le chauffage par le sol peut se combiner avec un chauffage au mur, pour une chaleur diffuse douce.

Mais outre vos préférences, le choix du radiateur doit également être réfléchi en fonction de la taille de la pièce, de son aménagement, mais aussi de votre budget. Demandez conseil aux spécialistes en chauffage qui vous aideront à choisir le type de chauffage le plus adéquat.

Et pour tous vos projets de rénovations ou de travaux dans votre salle de bain, consultez les offres de financement Franfinance.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles peuvent vous intéresser